Rodbuilding feeder : montage et essai de la canne Rodbuilders Republic Invader Feeder 13' 110gr


Après mon montage des IN MF 11FT, je voulais directement enchainer sur la plus longue des cannes Rodbuilders Republic. Cette 13' correspondait sur le papier à ce qu'il me fallait dans certains grands canaux flamands et en Meuse : une canne longue pour éviter aux poissons de venir se bloquer dans les marches parfois très importantes à Willebroek et à Gent, une canne puissante pour lancer loin et/ou affronter les courants de la Meuse, entre autres sur le magnifique secteur de Lanaye. Sa concurrente directe dans ma panoplie serait ma Shimano Aero X5 13' 90gr, une canne que j'adore ! Alors, qu'en est-il ? 

 

IN MF 13FT 110

Aucun anneau sur le talon... tout ceci étant dicté par la taille du moulinet !


La première chose qui étonne quand on déballe le blank est sa légèreté et, de nouveau chez Rodbuilders Republic, la belle finition générale. La qualité est évidente à œil nu et, vous le verrez plus tard, cette bonne impression est plus que confirmée au bord de l'eau. Le blank est noir mat.

De nouveau, la conicité du blank a bien été étudiée et permet à la canne de délivrer de manière très fluide sa puissance. Bien utilisée, la canne vous permettra de lancer sans effort particulier des feeders de 80 ou 90 grammes à 80 mètres. La MF 13FT est une lanceuse naturelle et elle aide énormément le pêcheur. De plus, elle communique très bien avec le lanceur, qui reçoit dans ses mains des informations claires sur le niveau de compression du blank. C'est très difficile à décrire, mais c'est une canne avec laquelle j'ai directement fait corps. En d'autres termes, une canne facile qui lance loin au premier rendez-vous ! Et ça tombe bien... moi aussi, j'aime aller loin ! Et, là, je vous mets la pression, parce que, si vous n'arrivez pas à 70m avec cette canne, c'est que vous ne savez pas lancer !

Lors du travail des poissons, la canne reste assez souple pour bien encaisser les coups de tête, tout en étant très autoritaire. Autrement dit, pour ramener rapidement le poisson, le diriger prestement vers l'épuisette, tout en pêchant fin, et sans le décrocher, c'est de nouveau le top. Je suis aux anges, car j'ai enfin une canne qui assume autant sa puissance que sa souplesse, qui pêche aussi bien qu'elle lance et inversement ! Je vous l'ai déjà dit plus haut, on s'arrange super bien, elle et moi.

La forme de la poignée permet le blocage de la canne dans le repose-canne arrière

Les scions

La canne est fournie avec 2 scions de 62.5cm de 2.5 et 4oz. Leur base est de 3.5mm ce qui assure une très belle transition avec le porte-scion. Le scion de 2.5oz vous permettra de faire toutes vos pêches à distances, même des poissons aux touches délicates comme les plaquettes, tant le mariage avec le porte-scion est fin et la pointe sensible. Le scion de 4oz sera votre partenaire dans le courant et les pêches les plus lourdes (la canne prend 100gr + amorce sans soucis).

Sur mon bras feeder, la stabilité est maximale

De nouveau, ces scions brillent par leur légèreté, mais également par leur solidité. Ils sont nerveux et ne se balancent pas. J'ai trouvé que les monter avec 6 anneaux (5 + l'anneau de pointe) était bien suffisant et que la courbe était optimale. Je pense que 7 anneaux seraient également une bonne configuration. A l'inverse, un montage à 5 anneaux ne permet pas de bien utiliser le scion : la courbe n'est pas bonne. A éviter !

Attention les monteurs : Les scions ne sont pas "spineless", donc vous devrez aligner correctement vos anneaux, comme vous le faites pour ceux du blank. J'ai opté pour des anneaux de 5mm minimum pour une raison pratique : le nœud d'arraché passe bien mieux, idem pour les quelques algues qui pourraient venir s'y accrocher.

 

Le montage

Toutes mes cannes ont un look and feel en commun : anneaux monopattes Fuji K Alconite, porte moulinet Fuji TVS ergonomique et poignée minimaliste faite de tube thermorétractable et de liège. Cette canne ne déroge pas à la règle, mais libre à vous de choisir autre chose. Mon but est toujours de limiter le poids de l'ensemble là où ça compte, soit sur les scion, porte-scion et 2e brin, alors que le talon peut être un peu plus lourd, configuration qui favorise l'équilibre dynamique et facilite les lancers. 

Mon choix est utilitaire et non "fancy" : pas de titane, pas de porte-moulinet full carbone, pas de liserés ou d'enroulements de ligatures complexes. Simple, léger, efficace et pas hors de prix !

Les anneaux sur le blank pèsent 11.20gr :


La poignée pèse 16.55gr :

Alors, combien pèse-t-elle ?

La canne complète pèse 227,45gr et voici le détail des différents brins :

  • Le couple scion/porte-scion : 20,10 (dont 5,05gr de scion)
  • 2e brin : 60,70gr
  • Talon : 146,65gr


Position du porte-moulinet

La canne est plutôt destinée aux pêches lointaines et/ou lourdes. Mon choix dans la balance puissance/maniabilité a donc été de la faire pencher vers la puissance, mais sans excès ! Il n'est toujours pas question pour moi d'avoir un talon trop long par rapport à mes bras. 

On voit clairement la différence de longueur entre les 2 11' au dessus et la 13' du dessous

J'ai choisi 53.5cm de distance entre le talon de la canne et le pied du moulinet. J'ai de ce fait bien assez de bras de levier pour lancer sans forcer, tout en m'évitant d'avoir une poignée gênant mes mouvements. Du sur-mesure !

La mesure de la position du porte-moulinet

Tableau de répartition des anneaux

La répartition a été conçue pour respecter le cône de sortie de la ligne de la bobine d'un moulinet big pit, seul modèle qui convient bien à cette canne (Shimano Ultegra 5500, Daiwa Castizm, MS Range Prime 4500 NG, etc). Les distances sont mesurées à partir du talon de chaque bout (donc du plus gros diamètre vers le plus fin) et elles sont prises à l'avant des anneaux monopattes Fuji KLAG, KBAG et KTAG que j'ai montés :

Mesures prises au pied de l'anneau, côté céramique :

Son utilisation : pour qui, pour quoi ?

Une canne qui va parler aux pêcheurs exigeant de performances importantes de leur matériel et à ceux qui veulent avoir une (des) canne(s) personnelle(s). L'art du rodbuilding est accessible à toute personne sachant se servir de ses mains et qui aura investi dans un peu de matériel de montage. La fierté qu'on en retire est tellement grande que je la souhaite à tout le monde.


La IN MF 13FT 110 sera parfaite pour tous types de pêche lourde et/ou lointaine, y compris des pêches au method sur du gros poisson : dans le courant avec des feeders 100-120gr ou à des distances entre 65 et 85m (plus si le pêcheur est un bon lanceur et qu'il choisit le bon matériel). A noter que mon lancer le plus long a été obtenu avec un feeder de 80gr vide. C'est un outil puissant qui excellera dans les pêches  de brèmes et de beaux poissons, y compris les carpes à longue distance.

  • Distances courantes d'utilisation : jusqu'à 85m (quel que soit le scion)
  • Poids des feeders à vide pour un rendement maximum : 50 à 80gr
  • Moulinet conseillé : un mini big pit sinon rien. Les miennes seront appareillées avec, soit des MS Range Prime Feeder 4500 NG, soit des Shimano Ultegra 5500, tous garnis de tresse Guru 8 ou 10/100

 La voici en film, d'abord pour les lancers et, ensuite, pour la pêche :


Comparaison n'est pas raison et c'est ma conclusion !

Dans mon introduction, je précisais que j'allais monter cette canne avec en point de mire la Shimano Aero X5 13' 90gr. Ce n'était pas tout à fait juste et j'ai rapidement abandonné l'idée. En fait, la IN MF 13FT est très différente et possède des avantages notoires face à cette concurrence : plus de puissance malgré une souplesse et une douceur supérieures au niveau du couple scion/porte-scion, un meilleur équilibre et une élasticité du blank au sommet. Vous l'aurez compris, si la Shimano est exceptionnellement bonne pour son prix, la Rodbuilders Republic, elle, est "juste" exceptionnellement bonne !


Aucun commentaire